Avis aux couples : Attention à « l’encroutage » ces soirées d’hiver


Ce week end, j’ai décidé de laisser l’ordinateur – ça me coûte – pour l’air frais de la campagne et ne reviendrai donc à mes activités bloggesques (j’invente des mots si je veux) que lundi soir. La campagne en Janvier? Ben ouais, c’est comme ça, j’ai décidé de ne pas aller au ski pour deux raisons :
1. je suis une grosse nulle sur des skis (avoir confondu une piste rouge avec une piste verte à mes débuts m’a totalement vaccinée) et
2. y a pas de neige ce week end,
alors on laisse la combi dans l’armoire et on range la raclette – arrêtez de ne penser qu’à manger, c’est dingue ça !
Vous vous en fichez, mais sachez que je prévois donc une bonne soirée entre amis, dans une lointaine contrée du Gers, pleine de discussions, de bonnes choses bien grasses (je parle du repas!!!), de vin, de champagne et potentiellement d’un peu de voldka (rhoooo avec du caramel). Un genre de truc comme en fait de moins en moins, avec l’age qui avance et les vies de couples qui éteignent toute vie sociale extérieure à ce dernier (jamais sans mon mec d‘abord!)! Quoi ? Ca sonne commentaire amer ?
Nooooooooooooooonnnnnnnnnnnn.
Euh… Peut être.
Ce post est une bouteille – de St Emilion – jetée à la mer à nos amis les couples de 20/40 ans qui passent déjà leur soirée d’hiver devant un film de TF1 à réfléchir au prochain crédit qu’ils feront ensemble : vous savez qu’en partant comme ça, ben à 80 balais vous pourriez en être toujours là (avec des gosses reproduisant le schéma parental en plus).
Je vous imagine déjà froncer le sourcil et nier.
Alors soyons clair, depuis des années que je suis en couple (précoce comme tout), j’ai vu, peu à peu, bon nombre de nos amis se caser et lâcher, du jour au lendemain, les copains mais aussi leurs activités tant adorées- et on a tous une histoire comme ça-… Et rappeler les copains, une fois l’histoire d’amour du siècle terminée, en pleurnichant qu‘ils n‘ont rien fait ces derniers temps (faute à l‘autre tant vénéré(e) 6 mois plus tôt)… Et relâcher les copains à la rencontre suivante…
Et pour quelles bonnes raisons ? S’installer, se loooover comme des fous regarder Arthur à deux les week end et vivre l‘un sur l‘autre en se coupant du monde sans aucune autre activité; si ce n‘est, éventuellement, un voyage annuel sous le soleil. Alors, bien sur, c’est le cycle de la vie, je comprends bien tout ça tout ça…
Cependant, en tant qu’amie (même si l’on ne se connait pas), je te le dis lecteur et sans transiger : c’est comme ça qu’on s’encroute – au bout de quelques années, car c’est un processus vicieux – ; les WE de folies sous la couette se transformant en WE larves avec un couple vautré sur le canapé en pyjama/jogging/caleçon décoiffé/pas rasé/voir pas lavé parce que c‘est chouette de rester caca une journée…
Si !!! Sans s’en rendre compte, si on ne fait pas gaffe, on passe du couple Jude/Sienna à la famille Bidochon qui sort plus de chez elle, ce dont vous aviez si peur il y a de ça quelques années.
Et si je vous dis ça, c’est parce que le non-encroutage (je suis créative aujourd’hui), malgré les efforts qu’il nécessite, s’avère payant (parole de moi).
Mais je peux me tromper, me direz-vous plein d‘illusions, il faut savoir apprécier les bonheurs simples !
Et je vous répondrais que je suis ravie de me faire ma soirée entre amis dans une petite ville sympa et que le bonheur simple de la musique de téléfoot résonnant le dimanche matin dans le salon pendant que je fais le p’tit déj, en râlant qu’on ne fait jamais rien le WE****, je le garde pour mes vieux jours.
Pour info les zamis : saviez-vous que quand vous faîtes des soirées entre potes, après, vous rentrez généralement avec votre chéri donc pas d’inquiétude sur la trop longue séparation physique 🙂
**** : Combien de fois j’ai entendu des femmes se plaindre avec cette phrase (je n’invente rien!!!)
Advertisements
Cet article a été publié dans Quoi de neuf dans le coin?. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Avis aux couples : Attention à « l’encroutage » ces soirées d’hiver

  1. Sylvie dit :

    Ca fait peur, mais c’est tellement vrai.
    Je suis toujours effrayée devant la façon de vivre de ses « petits couples »…..
    Nous devrions leur offrir la collection complète des livres d’Alexandre Jardin….
    Bon week-end belle flâneuse.
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s