Le film « Incendies »


Ne plaira pas à tout le monde, c’est une évidence.
Pour ma part, une accroche difficile au début – la lenteur n’aidant pas, ni l‘approche des personnages (froide), un intérêt fort en milieu de film et une fin absolument improbable, très bien ficelée même si à la limite du possible, achevant de confirmer mon intérêt. Ainsi pourrais-je résumer mon opinion sur INCENDIES de Denis Villeneuve.
Tout commence lorsque deux jumeaux, Jeanne et Simon Marwan, se retrouvent devant le notaire suite à la mort de leur mère. Celle-ci, dans son testament, sollicite ses enfants pour concrétiser ses dernières volontés : retrouver leur père ainsi qu’un autre frère, à qui il faudra remettre une lettre, afin de pouvoir obtenir la lettre finale leur étant destinée.
Une quête de la vérité empruntant la route sinueuse du passé où la guerre, l’humiliation, la colère et les larmes font partie intégrante de la carte des origines. Avec le recul, une sorte de malédiction, une tragédie Grecque moderne au cœur des conflits et de la barbarie (je n‘en dis pas plus pour ne pas vous mettre sur la voie mais, une fois sortis, vous repenserez à une certaine histoire lointaine).
Allers-retours dans le passé, organisation en chapitres, similitudes des paysages et des moments à des périodes temporelles différentes, on peut dire que la réalisation est travaillée. Ce que j’aime également dans ce film : la suggestion des sentiments, quelques passages puissants et un gros boulot sur la symbolique (notamment l’eau et le feu en opposition fréquente et perpétuellement associés à la vie et la mort).
Reste qu’à trop mettre de la distance entre le spectateur et les personnages (et entre les personnages eux-mêmes), on s’implique difficilement dans cette histoire de famille aux allures presque documentaires.
Un petit plus pour la bande son qui pointe toujours le bout de son nez au bon moment.
En conclusion : un film intéressant sans être exceptionnel, valant son pesant d’or pour un one shot (c‘est un film qu‘on ne regarde qu‘une fois). Contente de l’avoir vu.
Advertisements
Cet article, publié dans Quoi de neuf dans le coin?, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Le film « Incendies »

  1. Sylvie dit :

    Que vais je aller voir cet après’m?
    Merci de tes conseils, ça me donne des idées
    Bon dimanche belle flâneuse

    • Une bordelaise flâne dit :

      hello! Sinon, on m’a dit que la comédie avec Reese Witherspoon (un truc avec savoir ds le titre) était drole car celui n’était pas trés gai…
      Bon dimanche! Biz

  2. Hélène R dit :

    Merci de ton avis sur un film…dont je n’avais pas entendu parler !
    Bon dimanche…vraiment…vraiment tristounet !!! beurk
    Hélène R

  3. anjelica dit :

    Pour ma part, c’est un film choc, j’ai beaucoup aimé !

  4. maximgar dit :

    Bon, je viens de le voir. Et je n’ai pas aimé. Disons que je l’ai trouvé décevant.

    J’ai du lire la pièce Incendies plusieurs fois, Madame Maximgar aurait du la jouer. J’ai vu la pièce jouée plusieurs fois aussi.

    Le film n’apporte aucune dramaturgie en plus de celle que j’ai pu voir sur scène et dans les lignes, au contraire, il rend tout mou ce qui devait être pesant… il faut un certain talent pour monter une pièce comme Incendies (une pièce immensément longue), pour entrer dans la douleur, sans entrer dans l’exposition, un film a beaucoup plus de moyen, ses lieux, son montage, sa musique doivent pouvoir faire la différence, mais là, il se contente de lire les faits, et de laisser un indice tatoué sur une cheville. J’ai cru me revoir au premier déchiffrage de la pièce (je déteste lire du théâtre… ça me donne toujours l’impression d’être en train de lire un mode d’emploi).

    • Je pense que c’est parce que tu as lu/vu la pièce… Je n’ai pas de point de comparaison car ne l’ai pas lu mais l’effet était bien là même si ça n’en fait pas un grand film. Je pense par contre que l’aspect factuel, limite documentaire est intentionnel de la part du réalisateur…
      Quant au théâtre, c’est bien entendu mieux à voir qu’à lire même si certaines pièces sont agréables à imaginer.
      Madame Maximgar est donc comédienne à ses heures? OP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s