Les Bisounours sont partis !


Attention, post un peu long et d’intérêt discutable (tu peux lire la dernière phrase qui résume tout si t‘as la flemme!).
Ca faisait un petit moment que j’hésitais entre poster un article sur la fidélité ou sur l’infidélité; car ce sont deux sujets qui méritent d’être abordés séparément. De plus, autant je suis experte dans le premier, autant mes opinions sur le second ne sont que purement théoriques (Ami lecteur, tu es libre de me croire ou pas). Mais voilà, j’ai lu tellement de trucs sur le sujet dernièrement que je me sens obligée d’y mettre ma touch!
Avant toute chose, sache que dans «infidélité », je ne compte pas « l’infidélité foutage de gueule » qui est un sujet à part entière : c’est lorsque l’on trompe quelqu’un avec la même personne de manière régulière et qu’on commence à mener une double vie (synonyme : connard). Là, je suis un peu moins conciliante quant au débat et je préfère donc ne pas l‘aborder.
La fidélité, ça me connaît, je pratique depuis de nombreuses années avec la même personne et, au regard de mon jeune âge, je me trouve plutôt prétentieuse fortiche ! Pourquoi je dis ça? Parce que la fidélité sans interruption entre 20 et 27 ans, ça relève d’un bon petit challenge. Et qu’on ne me parle pas de « Mon dieu! Je n‘ai pas pu résister », cette excuse minable qu’on se donne quand on refuse d’accepter ses choix et sa condition. Parce que, combien cèdent à la première vraie tentation, ensuite choqués d’avoir pu y céder (oh mon Dieu, suis-je donc le mal?! Pardonne moi chéri, je ne le ferai plus jamais c‘est promis! Ne me quitttttteuuuuuuuuuh pas)?
Je n’accepte pas cette excuse car il y a toujours un moment où l’on sait. Oui, y a un moment où tu sais que, si tu continues, tu ne pourras pas revenir en arrière et qu’il faut donc arrêter les conneries maintenant (si tu considères que c‘est une connerie bien sur). Mais les âmes ignorantes poussent au maximum pour profiter de cette délicieuse sensation – se pensant innocentes et croyant pouvoir stopper quand il faudra- jusqu’au moment où Oups mais que fais-je à poil dans ce lit ? Tant pis c’est trop tard!
Je ne vais pas vous balancer des théories à deux balles sur l’importance (ou pas) de la fidélité dans un couple. Chacun voit midi à sa porte et je pense que cela relève plus d’un équilibre à trouver pour faire son bonheur – et le bonheur de l’autre- que d’un principe à suivre à la lettre.
Je pense sincèrement qu’un monde merveilleux où l’on s’aime 20 ans, sans s’être trompé ni en avoir eu l’envie c’est tout simplement de la foutaise où un concours de circonstances absolument exceptionnel (seuls sur une île deserte – sans chèvres). Parce que la tentation existe pour tout le monde et là où la fidélité/infidélité commence à mes yeux, c’est lorsque l’on décide d’y céder ou pas (avant, c‘est comme une théorie sans TP : ça ne veut pas dire grand-chose). Les donneurs de leçons n’ont qu’à bien se tenir.
La tentation, point de rencontre entre la fidélité et l’infidélité, me fait beaucoup sourire. Combien de fois certaines de mes amies ont voulu remettre en cause leur couple pour une attirance si forte qu’elles pensaient ne plus aimer leur moitié (car dans notre petit inconscient formaté, on est en dissonance cognitive, il nous faut donc rationnaliser : aimer vs tromper = conciliation impossible), puis, ayant cédé se disaient «merde en fait j‘aime mon copain » .
Alors, amie lectrice en proie aux doutes, je te le dis sans détour avant que tu te perdes: non, quand on est en couple, on n’est pas immunisé du tout contre l’attraction vers d’autres personnes! (d’ailleurs, tu le sais déjà vu comment tu es jalouse, c’est juste que tu ne veux pas te l’avouer) .
Ben merde alors!!!
Pire, je pense même que notre petit corps il fonctionne pas du tout sur le concept de la fidélité contrairement à notre tête bien pensante (je sens les lecteurs males sensibles à cet argument!) !  Il faut, d’ailleurs, l’avouer, c’est souvent quand on se fait choper que ça devient problématique.  Ainsi, je me suis souvent questionnée sur ce point : si la personne avait l’assurance absolue que l‘écart reste à jamais secret ? Ma pensée profonde est que l’on serait encore bien plus nombreux à porter des cornes!! Mais ce n’est pas le sujet du jour…
Ou sont donc nos bons amis les bisounours?? Nous auraient-ils quitté pour un 5 à 7 interdit ?
Que faire sans les conseils de père Castor ???
Je dirais : cessons d’être hypocrites! Je suis la première qui arracherait les yeux de mon mec si j’apprenais qu’il a cédé à la tentation (question de principe et fierté oblige), mais au fond, c’est juste parce que je ne suis pas prête à accepter une certaine vérité et que je ne pourrai cesser de lui en vouloir (j’excelle en torture psychologique). En tout cas, avoir conscience de la réalité vous rend beaucoup moins con moins sujet à vous laisser aveugler par un désir soudain et inattendu -qui est un phénomène naturel pas la peine de culpabiliser pour si peu.
Lecteur curieux que tu es, tu te demandes surement comment je gère toute cette tentation (avec Jude et les autres qui me harcèlent) et ces concepts foireux dans la vraie vie. Et bien, je ne cède pas à la tentation (ne sois pas déçu) pour différentes raisons et je t’en donne quelques unes – à toi de voir leur valeur- : ne pas blesser mon copain, ne pas heurter mon inconscient bien formaté (avec un surmoi tout puissant) qui le salaud me ferait culpabiliser 50 ans si je m‘égarais, ne pas tout gâcher (le copain il est du genre à me jeter par la fenêtre rien que s‘il a un soupçon), ma stabilité émotionnelle (trop de questions ça bouffe l’esprit) …
Tu t’étonnes que je ne te parle pas d’amouuuuuur ?! Ben non, je ne suis pas Candy, je pense que céder à la tentation ou pas est plus une question de raison que d’amour et c’est pour ça que beaucoup se plantent concernant le sujet (avoue que tu connais des gens amoureux, très bien, ayant cédé – si tu ne l‘as pas déjà fait d‘ailleurs coquin!).
Ah et arrêtez de chercher l’absolution dans des justifications sans fin ou pire auprès de votre moitié (car je soupçonne les fautifs de chercher plus un moyen de se déculpabiliser et se donner bonne conscience qu’autre chose), c’est absolument agaçant. Assumez donc ce que vous faîtes et si vous en parlez à votre moitié assurez-vous que vous le faîtes pour lui et votre couple et non pour vous (je vous jure que certains (es) ne veulent pas savoir et préfèrent ignorer une erreur d’un soir plutôt que de ruiner un mariage)!
Bref, ce que je veux te dire, cher lecteur convaincu par le principe du « avoir eu envie c’est déjà avoir trompé parce que quand on aime on peut pas être attiré par quelqu’un d’autre », c’est que si on raisonne ainsi, je peux t’affirmer, sans doute aucun, que nous sommes tous cocus!
Publicités
Cet article, publié dans Quoi de neuf dans le coin?, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Les Bisounours sont partis !

  1. Evemaba dit :

    Et je rajouterai que homme et/ou femme, il ne faut jamais dire jamais 🙂

  2. Fidèle quand on est heureux avec l’autre, cela parait être une évidence pour moi.
    Pourquoi mettre en péril une relation qui nous comble pour une « simple » relation sexuelle !!!
    Bref, je vis dans le monde des bisounours, celui ou quand tu trompes tu pars… ou quand tu es trompée tu pars…
    Je dis cela du haut de mon grand âge…
    Bises

    • Hélène R dit :

      Holalaaaa Sylvie….comme je t’approuves ! Je dois vivre ds le meme monde !!!! si tu vois ce que je veux dire !!!!

    • Non le monde des bisounours dont je parle c’est celui où tu crois que tout est toujours tout beau et ou tu vois rien arriver…
      Ds mon monde aussi, la fidélité est une base de la relation mais je ne suis pas dupe… Aprés je trompe = je pars, il me trompe = je le tue 🙂 héhéhéhéhé

  3. Evemaba dit :

    Bien d’accord avec toi Sylvie, mais mon grand âge aussi me fait dire qu’il ne faut présumer de rien … j’ai été trompée je suis partie mais tout le monde ne voit pas les choses de la même façon 🙂

  4. Magalie Fa dit :

    Par manque de temps ce midi je n’ai lu que la dernière phrase comme tu le suggère mais je lirai avec attention ce soir le billet complet car le sujet m’intéresse beaucoup puisque nous l’évoquons souvent avec Chéri. Et nous sommes tous deux d’accord avec toi, la tentation est juste tristement et banalement humaine. Selon moi la tromperie commence lorsqu’on commence à fomenter des plans pour pouvoir goûter en douce à la tentation sans avoir l’air d’y toucher… Et je suis consciente que cette « limite » (où commence la tromperie) est subjective est personnelle à chacun : nous sommes des adultes, nous agissons et assumerons ces actes, basta…

    • Je suis beaucoup moins sensible aux tentations avec les années (étrange non?!) car je me suis rendue compte que ce n’était qu’une sensation furtive et que si tu n’y prêtes pas attention ça s’envole en 2 min chrono. C’est quand les gens se font des plans, qu’ils y accordent de l’attention en exagérant ce que c’est vraiment (un banal désir de pauvre humain se croyant uniquement un être de culture), qu’ils se retrouvent en plein dedans et … trop tard!

  5. Magalie Fa dit :

    Oui finalement j’ai lu (vraiment trop intéressée) et ok « avoir eu envie c’est déjà avoir trompé l’autre » c’est réducteur mais pas tant que ça : l’envie, le désir, la tentation, nommons ça comme on veut, c’est humain et naturel, et ça arrive à chacun, sauf aux faux-culs… Les images mentales, les fantasmes, les délires oniriques, soit. Mais au final je peux dire ne pas avoir envie de céder à ces tentation, à aucun moment, et ça pour ne pas blesser Chéri… Donc finalement ne pas avoir d’envies ou ne pas avoir envie de céder à ses envie, le résultat est proche non ?

  6. Hélène R dit :

    J’approuve Sylvie et Evamaba….à qui il m’est arrivée la meme chose (en ayant pris la meme décision : partir ! et jamais regrettée !!!!!)

  7. thierrys76 dit :

    hum article delicat a commenter……, que dire, jamais n’existe pas ou l’amour est plus fort que tout……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s