Cinéma estival : Fuyez!


Untitled
J’ai hésité à faire ce post car, sachez-le, je vais être sévère… Néanmoins, si vous payez vos tickets de ciné, je me dois de vous prévenir (pour ma part : carte UGC, du coup ça diminue les enjeux de la séance).
En avant pour les bouses de l’été :
1. American Nightmare : et si on donnait 12h aux gens, tous les ans, pour se « purger » (ne pas entendre manger de l’herbe) en oubliant la loi une nuit durant, autorisant ainsi les pires crimes ? En voilà une idée qu’elle est bonne !
Spéciale Dédicace à Scream

Spéciale Dédicace à Scream

Outre le non-sens de l’idée, parce que si t’es un criminel intelligent tu t’organises pour que ça tombe cette nuit-là, s’ajoutent hélas une somme de clichés se résumant globalement à : les méchants riches ne sont pas nets dans leurs têtes et les gentils pauvres sont bien souvent noirs et poursuivis par des blancs pas nets (I have a dream c’est bien loin cher Martin).
Au final, du déjà vu et l’on se demande ce qu’Ethan Hawke est venu faire ici…
2. Pacific Rim : Bataille de Robots contre des monstres marins ; absolument consternant, même les muscles du héros n’ont pas suffi à m’empêcher de pleurer des larmes de sang. Je vous invite à lire les mots de l’Odieux C. afin d’en rire plutôt que d’en pleurer.
3. Imogene : un genre de Bridget Jones pas drôle du tout et plutôt ennuyeux avec une histoire simpliste: une écrivain ratée qui revient dans le New Jersey (LA honte pour tout New Yorkais qui se respecte) et qui cumule les déboires. Heureusement, Darren Criss, dont j’ignorais l’existence jusqu’ici, a soulagé mon ennui de son beau sourire de séducteur.

imogene

imogene2
——– Merci d’essuyer la bave de votre clavier Mesdames! ————-
Je vous épargne un avis sur Wolverine et World War Z où même Brandon, fan absolu de grosses productions américaines, a souhaité m’éviter le déplacement – à juste titre semble t’il.
**Joker** Afin de ne pas rester sur le goût amère des daubes cinématographiques estivales, vous pourrez toujours vous lancer, sans gros risque, sur une histoire un peu plus fun : Insaisissables.

insaisissable

Des magiciens, de la morale en gros sabots et on passe finalement un bon moment pop-corn comme escompté. On regrettera peut être le manque d’efforts sur la fin du film quelque peu rapide.
Moralité : en été, un bon bouquin et des apéros en terrasse valent mieux que les salles obscures
 Untitled
Publicités
Cet article, publié dans Quoi de neuf dans le coin?, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Cinéma estival : Fuyez!

  1. Le reméde aux daubes estivales : Frances Ha , un vrai petit bijou !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s