American Movies: La brochette de la semaine


Untitled
Une semaine au cinéma… Ca faisait longtemps!
J’en avais parlé mais il est indispensable de replacer les choix de séances dans leur contexte : j’ai perdu un pari contre Brendon et, par conséquent, je n’avais pas mon mot à dire sur les 5 prochains films que nous allions voir… Je ne l’appelle pas Brendon pour rien vous en conviendrez, il aime les american movies.
– La première séance a été perdue pour le remake de Robocop.
robocop
Je n’étais pas réfractaire car j’avais franchement aimé l’original, qui avait même réussi à m’arracher une larme. Hélas, rien de bien nouveau dans cette tentative qui n’a d’intérêt que l’évolution technologique – on y perd clairement l’attachement à cet individu mi-homme, mi-machine. Avis final: Bof
– Ensuite, j’ai malheureusement dû subir « I, Frankeinstein ». Mais que fait donc Aaron Eckhart dans ce navet ? Un Frankeinstein qui grogne mais que des gargouilles décident de sauver mettant en péril l’Humanité toute entière. Avis: Ridicule et à éviter.
– The Ryan Initiative est un film conforme aux attentes : du rythme, des flingues, des méchants … Un film à popcorn où l’on pose le cerveau et où l’on apprécie l’action. Ryan est un petit génie avec le gêne du patriote en guise d’arbitrage. Une qualité qui n’échappera pas à la CIA et qui en fera un atout de choc pour identifier les manœuvres financières de grands bandits ; russes les bandits hein. On se demanderait presque si la sortie du film en parallèle des JO est une coïncidence. Sympathique.
Ca rigole pas la sécurité nationale!

Ca rigole pas la sécurité nationale!

– Enfin (et heureusement), un très bon moment avec American Bluff dont le casting nous assurait déjà d’en prendre plein les yeux ; le style, les costumes et les attitudes finissent de nous bluffer. Un démarrage long et lent qui fait ensuite place à un thriller génial où ceux qui en parlent le moins sont ceux qui s’en sortent le mieux. Christian Bale et Amy Adams en escrocs de choc. Avis: Bien aimé. Allez-y, même si en 1h45, ça l’aurait fait aussi.
Les années 70; c'était aussi ça!

Les années 70; c’était aussi ça!

Je ne dois plus parier, je sais…
 Untitled
Publicités
Cet article, publié dans Flâner / Strolling, Un film, son, livre / Movie, music, book, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour American Movies: La brochette de la semaine

  1. Je me suis régalée avec American Bluff
    Décalé à souhait loufoque admirablement joué, j’ai aimé
    Bisous

  2. Isa dit :

    American bluff est sur ma liste !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s