Cinéma: des mots, de l’action…


Untitled
Je n’ai pas oublié l’Agenda mais ce sera pour ce WE, je n’arrive pas à me discipliner en ce moment…
Plutôt envie de parler de cinéma… Pour ceux qui me suivent, vous savez que Brendon et moi, on n’est pas en ligne sur le plan ciné et on se lance souvent dans des menaces pourries du type « si c’est nul, j’ai droit à 5 films ». C’est donc toute confiante, que j’ai dit « Banco » en prenant le ticket pour HER.
014107_jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
Sans même lire le synopsis, je me lance. J’adore Joaquin Phoenix et ses choix de personnages me touchent souvent. L’histoire, inattendue, fait l’éloge des sentiments, de la relation qui s’instaure entre deux êtres, de l’impossible… Parce que oui, notre héros, en déprime totale depuis une séparation, s’amourache d’un système informatique. C’est un peu comme si tu tombais amoureux de ton Ipod… Bon, un Ipod qui a la voix de Scarlett Johansson et le QI de 1000 chercheurs. Mais un Ipod quand même.
Du coup, lors du générique de fin, je ne savais pas si j’avais aimé ou pas. Puis en y repensant… Attends, mais j’y ai presque cru… Tenir deux heures à croire à une histoire simplement basée sur de la narration, c’est quand même fort non ? Puis il y a de belles images, de la musique, de la poésie et, au fond, de la réalité sur une mélancolie partagée. Mon avis ne vous aidera donc pas, j’ai été charmée, étrangement je dirais. On aime si on aime la complexité des êtres qui se cherchent sans cesse. Je regrette un peu le manque de rythme et les quelques longueurs inutiles.
Quant à Brendon ? Euh… Je l’ai perdu à plusieurs reprises ; partir en vacances avec pour partenaire son téléphone ou s’éclater dans un corps à corps vocal, ça manque de relief pour lui – enfin surtout celui de Scarlett qu’on ne voit pas une seconde ! Il s’est fait ch… comme jamais.
Du coup, je n’ai pas pu choisir le film suivant.
Et le film suivant sélectionné par Brendon, c’était Captain America… Autant, j’avais réussi à me motiver un peu pour « Non-Stop » autant là… C’est un film de héros avec un méchant, un gentil, de l’action, des répliques nazes (surtout au moment de la bagarre à deux secondes d’y passer), un méchant qui devient gentil, un gentil qui devient méchant, une bombe détachée et dominatrice ; en bref du déjà-vu.
Reste la plastique de Chris Evans qui, malgré son air niais, a tenu en éveil tous mes sens :p

imagesCAD5LS8S

Ce WE, je choisis !

Untitled

Advertisements
Cet article, publié dans Flâner / Strolling, Un film, son, livre / Movie, music, book, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Cinéma: des mots, de l’action…

  1. asm0uille dit :

    Non-stop est pas mal mais sans plus. J’ai bien aimé, suspense jusqu’au bout en tout cas !

  2. Isa dit :

    J’ai planifié Her au programme de ma soirée d’aujourd’hui, entre Joaquin Phoenix et Chris Evans ,le choix est vite fait me concernant !

  3. Bon j’ai vu Captain America, je suis fan des films Marvel, du coup pas bon juge…
    Her, pas encore eu le temps de le voir…
    Gros bisous ma belle

  4. Polina dit :

    Je n’en ai vu aucun mais pourquoi pas plus tard à la maison ? Je me réserve le ciné pour des films que j’ai vraiment envie de voir, histoire d’en savourer tout l’instant 🙂 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s